Elfyn Evans crée la surprise !
 © DPPI

Elfyn Evans crée la surprise !

29/03/2019

Le Gallois a totalement déjoué les pronostics pour conclure cette première étape en tête du CORSICA linea – Tour de Corse devant Ott Tanak et Thierry Neuville. La journée a été plus difficile pour les deux ‘Seb’ avec une voiture au comportement imparfait pour Ogier, et une erreur en tout début de rallye pour Loeb…

Le résumé du vendredi 29 mars

Elfyn Evans se distingue dès le premier ‘chrono’ du jour avec le meilleur temps. Derrière le pilote du Team M-Sport Ford World Rally Team, les erreurs se multiplient pour les stars du WRC. Sébastien Ogier effectue un tête-à-queue, Kris Meeke endommage l’avant de sa Toyota Yaris pendant que Sébastien Loeb endommage une biellette à l’arrière de sa Hyundai i20 Coupe WRC suite à une touchette. Dans l’ES2, Meeke, repart au combat et s’octroie le meilleur temps ; et Ott Tanak, qui, à défaut d’être le plus rapide, fait preuve d’une régularité exemplaire pour prendre les commandes de l’épreuve. L’Estonien enfonce le clou en obtenant son premier temps scratch dans l’ES3. Intouchable dans l’après-midi, Elfyn Evans récupère la première place avec deux meilleurs temps consécutifs dans les ES4 et 5. Dans l’ultime spéciale, Evans est gêné par Kris Meeke (ralenti suite à une touchette dans l’ES5) et concède de précieuses secondes. Heureusement pour le Gallois, la Direction de Course lui attribue le même temps qu’Ott Tänak, ce qui lui permet de rentrer à Bastia en tête devant le pilote estonien et Thierry Neuville. Ce soir, le top cinq est complété par Dani Sordo et Teemu Suninen.

Du côté des Français…

Cette première étape a été particulièrement difficile pour les pilotes de l’Hexagone. En délicatesse avec le comportement de sa Citroën C3 WRC (problème de sous-virage), Sébastien Ogier termine cette étape au sixième rang. Sébastien Loeb n’a guère été plus heureux aujourd’hui, partant à la faute dès les premiers hectomètres ce matin et concédant d’entrée de jeu près de deux minutes. Plus à l’aise avec sa monture cet après-midi, l’Alsacien est parvenu à remonter en huitième position.

En WRC 2, la donne est différente car deux pilotes tricolores ‘trustrent’ les premières places. Intouchable aujourd’hui avec six meilleurs temps en autant de spéciales disputées, Éric Camilli n’a pas fait de détail pour son retour en Championnat du Monde. L’ex-pilote Rallye Jeunes FFSA devance le double Champion de France en titre, Yoann Bonato. Sur la lancée de sa victoire au Touquet il y a quinze jours pour la manche d’ouverture du Championnat de France, Nicolas Ciamin pointe au pied du podium, 3s5 derrière Nicolas Gryazin.

La journée a en revanche été plus difficile pour Adrien Fourmaux. Voulant éviter une corde encrassée dans l’ES4, le jeune membre de l’Équipe de France FFSA Rallye s’est détourné de la trajectoire idéale, a heurté un trottoir et endommagé ses deux roues, à l’avant et à l’arrière gauches de sa Ford Fiesta R5. Toute l’équipe M-Sport œuvre néanmoins pour lui permettre de repartir demain.

Le programme du samedi 30 mars

ES 7-10 Cap Corse (25,62 km)
Première voiture à 7h38-14h38
« Départ de Luri sur une route bien large permettant l’ascension très rapide jusqu’au passage spectaculaire du col de Santa-Lucia (381 m) avant de basculer vers la côte ouest du Cap via une descente technique. Changement radical à partir de Pino, la deuxième moitié de la spéciale se déroulera sur une route très étroite et sinueuse offrant un panorama exceptionnel sur les Agriates. Après le passage des villages de Barrettali et de Canari, une dernière épingle mènera les concurrents à l’arrivée. »

ES 8-11 Désert des Agriates (14,45 km)
Première voiture à 10h14-16h08
« Au coeur des Agriates, départ à la sortie du village de Casta sur une route large et rapide qui traverse un maquis inhabité à 300 mètres au-dessus de la mer. Après le passage au col de Vezzo, descente à vive allure vers Pietra Monetta. La largeur de la chaussée permettra aux meilleurs pilotes d’optimiser leurs trajectoires pour gagner quelques secondes. »

ES 9-12 Castagniccia (47,18 km)
Première voiture à 12h32-17h14
« Départ à la sortie de Ponte-Leccia, montée rapide vers les cols de Riscamone puis de Serna pour bifurquer sur une route étroite et difficile qui traverse Castello-di-Rostino et Bisinchi. Le passage devant l’église de Campile, facilement accessible depuis Barchetta, sera un moment très fort du Tour 2019. À suivre une ascension par Crocicchia vers le col Saint-Antoine, avant de poursuivre à flanc de montagne vers Piano sur une route toute neuve où le Tour de Corse n’est probablement jamais passé de son histoire. Après Piano et Silvareccio, changement de cap au col San Agostino et dernière montée dans les sous-bois boueux jusqu’à l’arrivée à Loreto di Casinca. »

Les temps forts du samedi 30 mars

Bastia Poretta (Village du Rallye) :
06h05 : départ des équipages
12h32 : retour des équipages pour l’assistance
18h34 : retour des équipages pour l’assistance
19h00 : rencontre avec les équipages sur le podium Michelin
21h00 : concert gratuit de Sumenta Nova
06h00-23h30 : accès gratuit pour tous, épreuves spéciales diffusées en direct sur écran géant, animations musicales, manèges et attractions, jeux et concours, dégustations de produits locaux…

Bastia (Place Saint-Nicolas) :
20h00 : séance d’autographe et podium de fin d’étape

Suivez-nous sur Twitter