Un classique imprévisible
Sébastien Ogier & Julien Ingrassia © DPPI

Un classique imprévisible

03/10/2018

Onzième manche de la saison, le Dayinsure Wales Rally GB (4-7 octobre) et ses conditions imprédictibles lancent le sprint final du Championnat du Monde des Rallyes 2018.

5 : Comme le nombre de points d’avance détenus par Toyota en tête du classement Constructeurs à l’attaque du Rallye de Grande-Bretagne. Forte de trois dernières épreuves extrêmement fructueuses (une victoire et un podium à chaque fois), l’équipe japonaise, bien emmenée par son chef de file Ott Tänak, pourrait bien surfer sur cette vague positive pour continuer sa marche vers le titre par équipes.

23 : Comme le nombre de points séparant le leader Thierry Neuville du troisième au général Sébastien Ogier avant la onzième manche de la saison. Sur un parcours long de 1419 kilomètres, composé de 318,3 kilomètres compétitifs répartis en 23 spéciales, aucun des trois hommes de tête n’aura droit à l’erreur s’il veut rester dans la course au titre. Si Ott Tänak pourra s’appuyer sur sa superbe forme du moment, Sébastien Ogier, qui a déjà remporté l’épreuve à quatre reprises, évoluera quant à lui sur un terrain qu’il affectionne particulièrement.

29,13 : Comme la distance en kilomètres de la spéciale la plus longue de l’événement gallois. Alors que la législation a récemment été assouplie, les organisateurs ont eu la possibilité d’allonger les spéciales en reliant les chemins forestiers par des petits tronçons d’asphalte. Ainsi, la fusion des anciennes ES Brenig et Alwen a notamment permis de créer une section chronométrée de 29,13 kilomètres.

150 : Comme la longueur en kilomètres du parcours chronométré programmé pour la seule journée de samedi. Et comme aucune assistance ne sera permise, ce troisième jour de course pourrait se transformer en véritable parcours du combattant. Avec neuf spéciales et un simple changement de pneus autorisés, cette étape constituera le gros morceau du rallye.

341 : Alors que 60 concurrents sont attendus sur les routes boueuses du Dayinsure Wales Rally GB version 2018, le tout premier Rallye de Grande-Bretagne, autrefois nommé Royal Automobile Club Rally, avait quant à lui attiré 341 concurrents en 1932. Parcourant autrefois l’Angleterre, l’Écosses et le Pays de Galles, l’événement britannique est aujourd’hui basé dans sa quasi-totalité sur les terres galloises.

Best-of 2018


Suivez-nous sur Twitter