Ogier-Ingrassia, cinq à la suite !
Sébastien Ogier & Julien Ingrassia © DPPI

Ogier-Ingrassia, cinq à la suite !

29/01/2018

Quintuples Champions du Monde en titre, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont débuté la saison 2018 par une victoire au Rallye Monte-Carlo, la cinquième consécutive pour le duo français sur les routes alpines.

1 : Vainqueur de l’ES1, Sébastien Ogier n’a pas tardé à s’emparer des commandes du 86e Rallye Monte-Carlo. Tout en maîtrise sur ses terres, le Gapençais n’a laissé aucune chance à ses poursuivants, ne quittant jamais son fauteuil de leader durant la totalité du premier rallye de la saison.

2 : Pour sa première sortie au volant de la Toyota Yaris WRC, Ott Tänak termine à une très encourageante deuxième place. Seul pilote sous la minute derrière Sébastien Ogier (+58.3), l’Estonien a été régulier et a réalisé ses quatre premiers temps scratch sous les couleurs de la marque japonaise. En montant sur la dernière marche du podium, Jari-Matti Latvala permet à Toyota de placer deux voitures sur la boîte au terme du 86e Rallye Monte-Carlo.

5 : Auteur d’une remontée fantastique après avoir concédé quatre minutes dans l’ES1, Thierry Neuville accroche la cinquième place du Rallye Monte-Carlo. Neuvième à l’issue de la première journée de course, le pilote belge, Vice-Champion du Monde 2017, a notamment remporté quatre des six dernières spéciales au programme pour finalement placer sa Hyundai i20 WRC dans le Top 5.

6 : En devançant les deux Toyota d’Ott Tänak et Jari-Matti Latvala après les 17 spéciales au programme de l’événement, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia remportent leur sixième Rallye Monte-Carlo. Après une première victoire en 2009, la paire tricolore a remporté les cinq dernières éditions de l’épreuve organisée autour de Gap, dans les Alpes françaises.

22 : En minutes, l’avance enregistrée par Jan Kopecký sur son premier poursuivant en WRC 2 à l’issue des 17 spéciales. Auteur d’une copie parfaite et vainqueur du Rallye Monte-Carlo, le pilote tchèque devance l’Italien Eddie Sciessere (+22:47.7) et le Finlandais Teemu Suninen (33:31.1). Initialement deuxième à 15 minutes de Kopecký , le Belge Guillaume de Mevius s’est vu infliger une pénalité de 19 minutes et termine finalement quatrième du WRC 2.

Best-of 2018


Suivez-nous sur Twitter