L’heure de vérité !
Sébastien Ogier & Julien Ingrassia © DPPI

L’heure de vérité !

25/10/2018

Avant-dernière manche de la saison, le Racc Catalunya – Rally de España (25-28 octobre) va être le théâtre d’une lutte acharnée entre les prétendants aux titres.

2 : Comme le nombre de surfaces composant le parcours du Racc Catalunya – Rally de España. Unique événement mixte du calendrier, le Rallye d’Espagne sera disputé presque uniquement sur terre lors de sa première journée et sur asphalte au cours des deuxième et troisième étapes. La capacité d’adaptation des équipages sera mise à rude épreuve alors que le changement de surface nécessitera une transformation de la voiture à la fin de l’étape 1.

: Comme le nombre de points séparant Thierry Neuville, leader du Championnat, de son plus proche poursuivant Sébastien Ogier à l’attaque de l’avant-dernière manche de l’année. Au crépuscule d’une saison extrêmement disputée, le Racc Catalunya – Rally de España sera déterminant quant à l’attribution du titre tant convoité. Si les regards seront à coup sûr tournés vers le duel franco-belge, l’Estonien Ott Tänak, qui compte 21 points de retard sur la tête du général, n’a pas dit son dernier mot et pourrait jouer les trouble-fêtes en cas de première place à l’arrivée à Barcelone.

8 : Comme le nombre de victoires glanées par Sébastien Loeb au Rallye d’Espagne. Vainqueur de l’épreuve de 2005 à 2012 et recordman du nombre de succès sur les routes catalanes, le pilote français prendra le départ de l’édition 2018 au volant de la Citroën C3 WRC. Pour son troisième et dernier rallye de la saison avec le constructeur tricolore, le nonuple Champion du Monde devrait faire parler sa pointe de vitesse et son aisance sur le parcours ibérique pour jouer les premiers rôles parmi les douze équipages officiels engagés.

10 : Comme le nombre de pilotes français qui prendront le départ du 54e Rally Racc Catalunya – Rally de España. Alors que  Sébastien Ogier et Sébastien Loeb feront figure de favoris pour la victoire finale dans la catégorie reine, les quatre pilotes tricolores engagés en WRC2, Pierre-Louis Loubet, Stéphane Lefebvre, Éric Camilli et Sylvain Michel, tenteront de se mêler à la lutte pour une place sur le podium. Enfin, le pilote de l’Équipe de France FFSA Rallye, Jean-Baptiste Franceschi, prendra le départ au volant de sa Ford Fiesta R2T et fera partie des pilotes attendus au sein de sa catégorie.

21 : Parmi les 21 voitures de la catégorie R5 engagées au Rallye d’Espagne, deux Volkswagen Polo GTI R5 feront leur toute première sortie officielle. Pilotés par le Français Éric Camilli et le Norvégien Petter Solberg, les deux nouveaux bolides de la marque allemande feront face aux cadors de la catégorie, Jan  Kopecký, Kalle Rovanperä et Christian Ole Veiby notamment.

Best-of 2018


Suivez-nous sur Twitter