Pour finir avec panache !
Thierry Neuville & Nicolas Gilsoul © DPPI

Pour finir avec panache !

14/11/2017

Alors que tous les titres mis en jeu cette saison ont déjà été attribués suite au Rallye de Grande-Bretagne, le contingent du WRC se rend de l’autre côté du globe pour tenter de briller une dernière fois avant la fin de la saison.

3 : Comme le nombre de victoires empochées par Sébastien Ogier au Kennards Hire Rally Australia. En s’imposant du côté de Coffs Harbour, le tout frais quintuple Champion du Monde rejoindrait le Finlandais Juha Kankkunen à la tête du classement des pilotes les plus victorieux en Australie (4).

: Si l’écurie M-Sport a déjà tout raflé cette saison, un dernier challenge se présente aux membres du Team britannique à l’attaque de cette dernière manche de l’année. En plaçant une voiture sur le podium en Australie, l’équipe de Malcolm Wilson réaliserait un parcours sans faute cette saison, voyant chaque podium de fin de rallye orné par une Ford Fiesta RS WRC. M-Sport répéterait alors son exploit de 2009 et 2012 et deviendrait la seule équipe de l’histoire du WRC à signer un tel triplé.

4 : Comme le nombre de succès remportés par Volkswagen sur les quatre dernières éditions du Kennards Hire Rally Australia. Après trois victoires consécutives de Sébastien Ogier en 2013, 2014 et 2015, Andreas Mikkelsen s’est imposé lors de la dernière édition marquée par l’ultime apparition officielle de la marque allemande en WRC.

21 : Comme le nombre de spéciales au programme de cette ultime manche du Championnat du Monde des Rallyes 2017. Les derniers 318,16 kilomètres chronométrés parcourus par les équipages cette saison seront composés de deux spéciales de moins que l’édition précédente et de cinq super-spéciales. Basé entre Sydney et Brisbane, l’événement offre un parcours sur terre mélangeant pistes larges à travers champs et petits chemins au cœur de la jungle. Recouvertes de petites pierres, les routes seront particulièrement glissantes et difficiles à aborder pour les équipages.

48,89 : Comme la longueur en kilomètres de la Spéciale Nambucca, troisième spéciale la plus longue de la saison derrière Antisanti-Poggio di Nazza en Corse (53,78km) et El Chocolate au Mexique (54,90km). Cette section chronométrée, qui fera office de juge de paix de l’événement, sera courue samedi matin puis coupée en deux parties pour un second passage sur les mêmes routes dans l’après-midi. La journée de samedi, composée de 140 kilomètres de spéciale, sera le gros morceau de cette 13e manche du Championnat du Monde.

Best of édition 2017


Suivez-nous sur Twitter