Kris Meeke, grand animateur de la journée
Kris Meeke © Agence S Presse

Kris Meeke, grand animateur de la journée

07/04/2017

Vainqueur de trois des quatre spéciales au programme de cette première étape du Che Guevara Energy Drink Tour de Corse 2017, disputée sous un chaud soleil printanier, Kris Meeke aura été le grand animateur de la journée. Le Britannique rentre en leader au parc de Bastia avec 10sec3 d’avance sur Sébastien Ogier et 25sec8 sur Thierry Neuville.

Meeke a imposé son tempo dès les deux premières spéciales de la boucle matinale, disputée sur des routes sèches mais agrémentées de quelques pièges. La seule contrariété pour le Britannique aura finalement été un saignement de nez, vite contenu, survenu dans la première spéciale. Seul Ogier, et dans une moindre mesure Neuville, arrivent à suivre le train imprimé par le pilote Citroën au cours de cette première matinée de course. Victime d’une touchette sur un pont dans l’ES1, Juho Hanninen manque déjà à l’appel.

Ogier débute l’après-midi par un temps scratch auquel Meeke répond dans la spéciale suivante, ce qui lui permet de conforter sa place de leader, même si son avance sur Ogier reste ténue. Le pilote Citroën se montre très satisfait de sa journée au parc de Bastia : « J’étais très dubitatif à l’issue des séances de test car je ne savais pas à quoi m’attendre. Aujourd’hui, nous avons réalisé une journée quasi parfaite. Je savais que Seb (Ogier) allait pousser fort cet après-midi car il n’aime pas que je m’élance derrière lui dans l’ordre des départs mais j’ai su lui répondre. » Le bilan est également positif pour Ogier au terme de cette première étape : « C’est globalement une bonne journée pour nous. J’ai attaqué aussi fort que possible en faisant attention à ne pas me sortir. Je suis de mieux en mieux dans la voiture et je progresse en termes de connaissance. J’ai quelques idées en tête pour modifier des réglages et être encore plus performant demain. » Neuville, auteur à quatre reprises du troisième temps, reste en embuscade derrière le duo de tête mais au prix d’une attaque de tous les instants : « Je suis à la fois content de ma journée, car j’ai tout donné, et quelque peu déçu car je n’arrive pas à faire des temps similaires à ceux de Kris (Meeke) et Sébastien (Ogier). Il me manque peut-être un peu de traction et de puissance. »

Les écarts sont creusés entre le trio de tête et le reste des poursuivants. Seuls Craig Breen et Dani Sordo évoluent encore à moins d’une minute du leader. Bien parti pour réaliser une belle performance, Ott Tänak termine sa course dans le fossé lors de l’ES3.

Domination sans partage d’Andreas Mikkelsen en WRC2 qui réalise le meilleur temps de la catégorie dans les quatre spéciales du jour. Le Norvégien devance Teemu Suninen et Yohan Rossel au classement général. Seul Eric Camilli semblait en mesure de rivaliser avec Mikkelsen mais une sortie de route dans l’ES3 met fin à sa course.

Romain Dumas, en RGT, et Raphael Astier, en WRC3, dominent leur catégorie.

La deuxième étape, disputée dans la Balagne et la Castagniccia, s’annonce copieuse avec 131,96 km chronométrés au programme, répartis en quatre épreuves spéciales.

Suivez-nous sur Twitter