ES9 – Coup double pour Hyundai
Dani Sordo & Marc Martí © Agence S Presse

ES9 – Coup double pour Hyundai

09/04/2017

Les pilotes Hyundai réalisent le doublé dans cette première spéciale de la journée qui est, avec ses 53,78 km, la plus longue du Che Guevara Energy Drink Tour de Corse. Thierry Neuville signe le temps scratch (32min34sec6) pour 1 dixième devant Dani Sordo. Le troisième temps est pour Craig Breen (+1sec7). Sébastien Ogier perd 21sec4 sur Neuville mais n’a pas donné d’explications sur son temps. Les performances de Neuville et Sordo, combinées aux problèmes rencontrés par Ogier, placent les deux pilotes Hyundai en tête de l’épreuve. Le pilote Ford, désormais 3ème au classement général, est maintenant sous la menace de Breen (à 13sec7) et Jari-Matti Latvala (à 15sec7).

Date : Dimanche 9 avril 2017
Section : 5
Epreuve Spéciale : ES9 Antisanti – Poggio di Nazza (53.78 km)
Météo : beau temps
Conditions de route : routes sèches – portions avec des graviers dans la deuxième partie de la spéciale 

4. PADDON / KENNARD – HYUNDAI I20 COUPE WRC
C’est dur d’apprécier quand on n’est pas suffisamment compétitifs. On a fait le boulot, en observant les autres se battre.

8. BREEN / MARTIN – CITROEN C3 WRC
Notre temps est une surprise. Cela allait plutôt bien jusqu’en milieu de spéciale où nous avons commencé à galérer. J’ai ressenti des impacts sous la voiture et pensais avoir crevé. C’est dur de conduire en confiance dans ces conditions.

10. LATVALA / ANTTILA – TOYOTA YARIS WRC
Je suis très déçu car je pensais avoir bien roulé mais les temps ne suivent pas. Je croyais avoir conduit aussi bien qu’hier mais le chrono n’est pas bon.

6. SORDO / MARTI – HYUNDAI I20 COUPE WRC
J’ai le même feeling avec la voiture qu’hier, je suis content. C’est un peu une loterie ici : tu fais la spéciale et tu réalises à la fin ce que tu as fait de bien ou pas. J’ai eu quelques hésitations en milieu de spéciale puis je me suis repris d’autant que les pneus répondaient bien. Le rallye n’est pas encore fini.

1. OGIER / INGRASSIA – FORD FIESTA WRC
Le pilote Ford ne s’est pas attardé au point stop et n’a pas donné d’explications sur son temps. Il s’est contenté d’un lapidaire : « On doit y aller. » L’équipe M-Sport signale qu’il s’agirait de problèmes électriques.

5. NEUVILLE / GILSOUL – HYUNDAI I20 COUPE WRC
Une spéciale sympa, je n’étais pas à fond. J’essaye d’être efficace et j’ai pris la descente en douceur car elle est piégeuse. Je crois que nous sommes en bonne position pour gagner ce rallye. Ce serait super si on pouvait finir dans cet ordre (Hyundai 1er et 2ème).

2. TANAK / JARVEOJA – FORD FIESTA WRC
C’est une super spéciale, rapide et facile. Je ne comprends pas pourquoi je n’arrive pas à trouver le bon équilibre de la voiture. Je ne suis pas ingénieur, il faut que j’arrive à trouver la raison.

3. EVANS / BARRITT – FORD FIESTA WRC
Pas de souci, nous avons fait quelques changements par rapport à hier mais la spéciale se révèle plus abrasive que prévue. Les temps ne sont pas ceux escomptés.

32. MIKKELSEN / JAEGER-SYNNEVAAG – SKODA FABIA R5
On a été prudents, tout s’est bien passé. On essaye de gérer notre avance, on a rattrapé une Toyota (la voiture d’Hanninen NDLR) ce qui m’a déconcentré pendant un moment. Ce serait génial pour Skoda de l’emporter ici.

34. SUNINEN / MARKKULA – FORD FIESTA R5
Cela a été, mais plus lentement sur les derniers kilomètres car il y avait beaucoup de graviers difficiles à repérer. Pas question de faire des erreurs stupides.

84. SARRAZIN / RENUCCI – HYUNDAI I20 R5
La fin de la spéciale était piégeuse avec beaucoup de graviers mais j’ai maintenu le rythme et j’ai réussi à rattraper la voiture de devant. Je suis content d’être sur le même rythme que Mikkelsen. Je crois que c’est vraiment bien.

44. ROSSEL / FULCRAND – CITROEN DS3 R5
Je perds un peu de temps mais je veux garder ma position au championnat, tout va bien.

38. VEIBY / SKJAERMOEN – SKODA FABIA R5
On a crevé. Pourtant, tout allait bien et on avait une avance de 45 secondes sur Tempestini. Je ne sais pas pourquoi mais cela ne semble pas être notre jour.

31. CAMILLI / VEILLAS – FORD FIESTA R5
J’ai le même problème qu’hier, la spéciale est très longue et on se retrouve sans freins. J’utilise le frein moteur. J’avais tellement travaillé pour ce rallye afin de montrer à quel rythme nous pouvons évoluer.

33. KOPECKY / DRESLER – SKODA FABIA R5
C’était une spéciale piégeuse avec beaucoup de graviers sur lesquels j’ai été prudent. La première étape a été éprouvante physiquement et j’ai encore mal à l’épaule.

40. LOUBET / LANDAIS – FORD FIESTA R5
Nous avons perdu la direction assistée et avons du nous arrêter pour réparer. Je suis très déçu de perdre tout ce temps dans cette ES.

41. TEMPESTINI / BERNACCHINI – CITROEN DS3 R5
C’est une longue spéciale avec une dernière descente éprouvante pour les freins. On a compris que l’on pourrait être plus rapides par endroits mais tout va bien pour l’instant. Je ne suis pas heureux pour Veiby mais pour moi si.

89. TOEDTLI / PAQUE – SKODA FABIA R5
Super, une spéciale magnifique. Même si elle est très sale, je suis ravi d’être là. On s’est fait très plaisir, je pense que c’est la plus belle spéciale de tout le rallye.

85. MANZAGOL / PATRONE – FORD FIESTA R5
C’est super difficile et glissant, avec beaucoup de graviers sur la fin. Je fais ce que je peux.

35. BERGKVIST / SJOBERG – CITROEN DS3 R5
Nous avons heurté un muret à l’intérieur d’un virage. On est plutôt chanceux d’être encore là mais, maintenant, on espère juste terminer la prochaine spéciale et rallier l’arrivée.

46. PIENIAZEK / MAZUR – PEUGEOT 208 T16 R5
La voiture glisse un peu mais tout va bien.

21. DUMAS / CHIAPPE – PORSCHE 997 GT3 RS 4.0
C’est une spéciale sympa, la meilleure journée pour la Porsche. La route est un peu plus large sans trop de graviers.

88. BOLAND / M. J. – FORD FIESTA R5
Super ! Les derniers kilomètees étaient ardus, avec beaucoup de graviers mais tout le reste était parfait. Je deviens trop vieux pour ces longues spéciales !

61. ASTIER / VAUCLARE – PEUGEOT 208 R2
Une super spéciale, très bon !

101. SOLANS BALDO / IBANEZ SOTOS – FORD FIESTA R2
C’était très difficile. On attend le temps de la voiture qui était derrière nous et on va voir ce qui se passe.

102. FOLB / GUIEU – FORD FIESTA R2
J’ai un souci avec la voiture, je n’ai pas de puissance. J’espère pouvoir finir.

104. CIAMIN / DE LA HAYE – FORD FIESTA R2
Cela s’est bien passé, la spéciale est longue donc on fini un peu cuits. Le temps n’est pas trop mal mais je ne suis pas ravi de mon rythme. J’aimerais être deuxième mais Folb est vraiment très rapide.

127. JOLY / PERIER – RENAULT CLIO R3
Je suis ravi. Cela a été une super spéciale, longue et piégeuse, je suis content de l’avoir terminée. Je suis aussi ravi d’être en tête de classe et il me tarde de terminer ce rallye.

125. SCHWINN / GRIEBEL – MITSUBISHI LANCER EVO X
C’est une spéciale super cool, très longue.

82. VAUTHIER / NOLLET – WRC FORD FIESTA RS
C’est compliqué de commencer par une spéciale de 54 km au petit déjeuner. La voiture est au point et les pneus répondent bien mais la route est bizarre. C’est ma première course avec cette voiture donc je suis ravi.

83. ALBERTO / MARIO – WRC FORD FIESTA R5
C’est vraiment sale et compliqué. Je fais de mon mieux mais ce n’est pas aisé avec cette voiture. La boîte de vitesses fonctionne bien mais il me faut mieux comprendre cette auto.

81. PEREIRA / TUTELAIRE – FORD FIESTA RS
C’est très dur.

103. TANNER / HEIGL – FORD FIESTA R2
C’est une spéciale plutôt longue dans laquelle nous n’avons pas trop poussé car il n’y avait rien à gagner. Nous sommes là pour apprendre et engranger de l’expérience en WRC.

126. FILIPP / MAZOTTI – RENAULT CLIO R3T
OK mais pas facile pour autant. Les premiers concurrents ont détruit la route !

111. RADSTROM / JOHANSSON – FORD FIESTA R2
Incroyable tout ce sable et ces graviers sur la route ! Je n’ai jamais conduit dans ces conditions. C’était super marrant mais il faut à présent rallier l’arrivée.

Best of édition 2017


Suivez-nous sur Twitter