ES8 – Thierry Neuville creuse l’écart
Thierry Neuville & Nicolas Gilsoul © Agence S Presse

ES8 – Thierry Neuville creuse l’écart

08/04/2017

Les pilotes Hyundai réalisent le doublé dans cette dernière spéciale de la journée. Le temps scratch est pour Thierry Neuville, en 11min17sec7, devant Dani Sordo (+ 3sec2) et Jari-Matti Latvala (+ 3sec6). Victime de problèmes hydrauliques, Sébastien Ogier cède 36sec7 au leader. Neuville creuse l’écart au classement général, Ogier évolue désormais à 38sec9 au terme de la deuxième journée de course. Le podium provisoire est complété par Dani Sordo.

Date : Samedi 8 avril 2017
Section : 4
Epreuve Spéciale : ES8 Novella 2 (17.25 km)
Météo : temps chaud et ensoleillé
Conditions de route : routes propres

4. PADDON / KENNARD – HYUNDAI I20 COUPE WRC
Nos ouvreurs ont fait un boulot admirable et nous sommes beaucoup mieux que l’an dernier. On profite de ces routes pour apprendre au maximum. J’ai l’impression que mon pilotage s’améliore, même s’il reste encore du travail, et nous en profitons également pour travailler les réglages.

10. LATVALA / ANTTILA – TOYOTA YARIS WRC
J’ai l’impression de conduire une voiture complètement différente de celle d’hier et de ce matin. Grâce au travai fourni à l’assistance, j’apprécie maintenant vraiment la voiture et je me fais très plaisir. La bagarre est sympa.

6. SORDO / MARTI – HYUNDAI I20 COUPE WRC
Je fais absolument mon maximum, je ne peux pas donner plus. Je suis absolument à fond partout mais cela ne semble pas suffisant.

8. BREEN / MARTIN – CITROEN C3 WRC
Les choses sont bien différentes maintenant que j’ai récupéré l’intercom et que j’entends ce que l’on me dit. Il reste des endroits délicats. J’ai eu l’impression de sentir une odeur d’essence en début de spéciale et j’ai dû ouvrir la fenêtre pour ne pas avoir les yeux qui pleurent.

5. NEUVILLE / GILSOUL – HYUNDAI I20 COUPE WRC
Nous sommes en bagarre pour la victoire. Aujourd’hui, nous sommes en forme et nous faisons de très bons temps. J’espère que cela va suffire pour conserver la tête du rallye et que notre avance va augmenter car la dernière étape va être rude.

1. OGIER / INGRASSIA – FORD FIESTA WRC
Nous avons perdu la pression hydraulique à la fin de la spéciale précédente. Le but, désormais, est juste de finir la journée et de rejoindre l’assistance. Les différentiels et la boîte de vitesses ne fonctionnent plus, la voiture est en mode propulsion.

2. TANAK / JARVEOJA – FORD FIESTA WRC
Après ce qui s’est passé hier, il n’est plus indispensable d’être à fond. Il nous faut adopter un rythme régulier et propre, et surtout apprendre. On doit encore s’améliorer et je travaille tout.

11. HANNINEN / LINDSTROM – TOYOTA YARIS WRC
Cette voiture est vraiment efficace. Tout se passait bien hier, peut-être un peu trop tranquillement d’ailleurs. Pas de soucis aujourd’hui, le deuxième passage était meilleur que le premier. Nous avons assurément été meilleurs qu’hier.

32. MIKKELSEN / JAEGER-SYNNEVAAG – SKODA FABIA R5
La course reste la course mais nous avons fait un passage propre. Nous avons évité les graviers mais commencer cette spéciale avec des pneus froids était un peu risqué. Néanmoins, je suis satisfait de mon pilotage propre. On pourrait toujours aller plus vite mais, vu la situation dans laquelle nous sommes, il faut avant tout être malin.

84. SARRAZIN / RENUCCI – HYUNDAI I20 R5
Il me semble que quelque chose a cassé à l’arrière de la voiture. Je n’ai pourtant rien tapé, c’est peut-être juste un caillou.

34. SUNINEN / MARKKULA – FORD FIESTA R5
Je crois que nous avons perdu pas mal de temps derrière Sarrazin qu’il était impossible de doubler sur 5 kms. Avant, cela allait bien mais je ne peux rien faire de plus si je rattrape quelqu’un.

44. ROSSEL / FULCRAND – CITROEN DS3 R5
J’ai crevé à l’arrière gauche. La spéciale était vraiment sale.

38. VEIBY / SKJAERMOEN – SKODA FABIA R5
J’ai crevé à l’avant droit à environ 10km de l’arrivée mais nous avons décidé de poursuivre. Cela nous fait aussi apprendre. Nous avons laissé Kopecky et Loubet nous dépasser.

40. LOUBET / LANDAIS – FORD FIESTA R5
C’est pas mal, même si on a perdu un peu de temps derrière Veiby. Nous avons eu un petit souci avec la valve pop off. On a un bon feeling.

33. KOPECKY / DRESLER – SKODA FABIA R5
Cela s’est bien passé mais on a rattrapé Veiby. La dernière portion était assez large et nous avons pu le passer.

31. CAMILLI / VEILLAS – FORD FIESTA R5
Les freins ne répondaient pas bien donc on a souffert. Les spéciales précédentes étaient supers. Cette épreuve est vraiment difficile, on s’y est beaucoup préparé. Je ne suis pas triste mais je ne suis pas heureux non plus.

89. TOEDTLI / PAQUE – SKODA FABIA R5
C’était super difficile et sale. Je n’ai pris aucun risque et je suis content d’être à l’arrivée d’une journée particulièrement ardue. C’était un gros travail et le pilotage était compliqué. Je fais de mon mieux et on verra bien.

41. TEMPESTINI / BERNACCHINI – CITROEN DS3 R5
On avait un bon feeling mais la route était plus sale qu’avant. On aurait pu aller plus vite par endroits mais nous sommes là pour apprendre sans prendre trop de risques.

87. FIORI / TAVERA – SKODA FABIA R5
C’est une spéciale incroyable, on est ravis de l’avoir parcourue et d’être encore là à la fin de la journée.

46. PIENIAZEK / MAZUR – PEUGEOT 208 T16 R5
Nous avons tapé des pierres à l’intérieur d’un virage, ce qui nous a ralenti. La voiture nous a causé quelques soucis mais on espère pouvoir régler les problèmes et avoir un meilleur feeling demain. Le pop off ne fonctionne pas parfaitement.

21. DUMAS / CHIAPPE – PORSCHE 997 GT3 RS 4.0
Ces routes sont trop étroites et recouvertes de graviers, donc la journée a été rude pour nous. C’est piégeux mais on s’en est sortis.

88. BOLAND / M. J. – FORD FIESTA R5
C’est des spéciales plutôt sympas. Elles ressemblent à ce qu’on trouve chez nous avec plus de graviers et de rigoles. Tout va bien jusqu’à présent.

61. ASTIER / VAUCLARE – PEUGEOT 208 R2
Bien mais difficile.

22. DELECOUR / SAVIGNONI – ABARTH 124 RALLY
Cela va beaucoup mieux aujourd’hui comparé à hier. La voiture est beaucoup plus performante. La route est vraiment sale et il faut surtout éviter les pierres.

101. SOLANS BALDO / IBANEZ SOTOS – FORD FIESTA R2
Ces spéciales sont vraiment rudes à mon goût. Nous sommes en tête du JWRC et devons rester prudents.

102. FOLB / GUIEU – FORD FIESTA R2
La spéciale était sympa. Ce fut une très bonne journée pour nous. La bataille est géniale.

104. CIAMIN / DE LA HAYE – FORD FIESTA R2
C’est pas mal même si nous manquions de puissance en début d’ES. Ensuite, on a pu pousser. J’aurais aimé être deux secondes plus rapide mais bon, ça va.

Suivez-nous sur Twitter