ES5 – Thierry Neuville en pleine ascension
Thierry Neuville & Nicolas Gilsoul © Agence S Presse

ES5 – Thierry Neuville en pleine ascension

08/04/2017

Thierry Neuville signe le premier temps scratch de la matinée, en 32min19sec6, et précède un étonnant Juho Hanninen de 4sec7, Kris Meeke de 8sec8 et Sébastien Ogier de 14sec9. Meeke creuse l’écart au classement général. Ogier évolue désormais à 16sec4 et se trouve sous la menace de Neuville revenu à 6 dixièmes. Dani Sordo reprend la quatrième place au dépend de Craig Breen.

Date : Samedi 8 avril 2017
Section : 3
Epreuve Spéciale : ES5 La Porta – Valle di Rostino 1 (48.71 km)
Météo : ciel bleu, soleil – températures fraîches en altitude
Conditions de route : routes sales – présence de graviers sur certaines portions goudronnées récemment – beaucoup de spectateurs, bien placés

3. EVANS / BARRITT – FORD FIESTA WRC
La voiture est au point. La spéciale est plaisante, avec des conditions de route sympas, même s’il y a des portions piégeuses où il faut être prudent.

9. LEFEBVRE / MOREAU – CITROEN C3 WRC
Nous avons tapé un muret au niveau du quatrième kilomètre. Le train arrière est touché. Nous avons tenté de réparer mais cela n’a pas tenu. Nous perdons une cinquantaine de minutes mais je vais essayer de continuer.

4. PADDON / KENNARD – HYUNDAI I20 COUPE WRC
On est plutôt en mode test sans avoir amélioré les réglages par rapport à la première étape. Hier, nous manquions de puissance mais aujourd’hui je le sens moins. Il faut beaucoup de confiance pour rouler ici.

10. LATVALA / ANTTILA – TOYOTA YARIS WRC
C’était glissant et pas facile du tout. Je fais de mon mieux mais la surface n’arrête pas de changer. Il y a des portions vraiment piégeuses et certainement plus difficiles que l’an dernier. Ce n’est pas facile de procéder à des modifications après le départ du rallye.

6. SORDO / MARTI – HYUNDAI I20 COUPE WRC
La pire spéciale de ma vie ! Incroyable ! Impossible de pousser, je suis trop lent. A partir du troisième kilomètre, j’ai juste cherché à terminer la spéciale.

8. BREEN / MARTIN – CITROEN C3 WRC
Les freins étaient en surchauffe sur la fin de la spéciale, c’était vraiment dur et voir Stéphane arrêté en début de chrono nous a rappelé combien il faut rester prudent.

5. NEUVILLE / GILSOUL – HYUNDAI I20 COUPE WRC
Je trouve que les conditions de route sont très dures avec beaucoup de gravier sur la route. La voiture bouge mais je pense que les réglages ne sont pas mal. J’ai fait de mon mieux, en poussant à fond. J’essaye d’adopter un pilotage fluide et de pousser raisonnablement sur les portions piégeuses. Le rallye est long et cette spéciale particulièrement délicate.

1. OGIER / INGRASSIA – FORD FIESTA WRC
Je n’étais pas du tout à l’aise avec la voiture sur certaines portions dans lesquelles je n’ai pas pu pousser. Parfois la route est carrément bosselée. La voiture touche parfois la route, trop souvent à mon sens mais c’est ainsi.

7. MEEKE / NAGLE – CITROEN C3 WRC
Ce n’est pas trop mal même si la route est beaucoup plus sale que l’an dernier. On a appris, juste avant le départ, que Stéphane était sorti sur une portion particulièrement délicate. J’ai été prudent et tout s’est bien passé. On augmente notre avance au classement général ce qui est l’essentiel.

2. TANAK / JARVEOJA – FORD FIESTA WRC
Il faut que l’on vérifie le moteur qui ne répond pas parfaitement.

11. HANNINEN / LINDSTROM – TOYOTA YARIS WRC
Je suis très surpris du temps. J’ai roulé en douceur en ménageant les pneus mais ils semblent OK. On a l’impression d’être moins rapides quand on conduit souplement. Je suis vraiment étonné.

32. MIKKELSEN / JAEGER-SYNNEVAAG – SKODA FABIA R5
Comme la spéciale est longue j’ai essaye de ménager un peu les pneus. J’ai peut-être pêché par excès de prudence mais comme la route est sale il est parfois compliqué de savoir si l’on peut attaquer franchement.

84. SARRAZIN / RENUCCI – HYUNDAI I20 R5
C’est un super temps sachant que je suis sorti dans un virage en début de spéciale et que j’ai tapé une barrière ! Je croyais que c’était fini pour nous, le volant était tordu suite au choc. C’est finalement le meilleur réglage que j’ai trouvé !

34. SUNINEN / MARKKULA – FORD FIESTA R5
Ce n’est pas terrible. Les freins chauffent et je n’ai pas réussi à trouver le bon rythme.

44. ROSSEL / FULCRAND – CITROEN DS3 R5
C’est impressionant, cette voiture est incroyable ! Je suis ravi de nos réglages.

38. VEIBY / SKJAERMOEN – SKODA FABIA R5
Le départ a été compliqué.J’ai fait un tout droit au premier embranchement et j’ai sans doute perdu dix secondes. J’ai l’impression d’améliorer mon pilotage sur les portions glissantes.

Suivez-nous sur Twitter