Assistance D – Thierry Neuville veut conclure
Thierry Neuville & Nicolas Gilsoul © Agence S Presse

Assistance D – Thierry Neuville veut conclure

08/04/2017

Thierry Neuville est le grand bénéficiaire de cette deuxième étape du Che Guevara Energy Drink Tour de Corse qu’il aura dominée en remportant trois des quatre épreuves chronométrées au programme. Cette journée a été marquée par l’abandon de Kris Meeke (casse moteur) et les incidents mécaniques (problèmes hydrauliques) rencontrés par Sébastien Ogier. Neuville revient en leader au parc de Bastia avec 38sec9 d’avance sur Ogier et 57sec7 sur Dani Sordo.

Satisfait des réglages adoptés vendredi soir à son assistance, Neuville prend rapidement confiance et adopte un rythme qu’aucun de ses adversaires ne peut suivre. Il s’impose dans les deux spéciales de la boucle matinale et récupère la place de leader après l’abandon de Kris Meeke, dans l’ES6, victime d’une casse moteur. Le bilan de la matinée est terrible pour l’équipe Citroën, qui perd également Stéphane Lefebvre, parti à la faute contre un muret, dans le premier chrono du jour.

Ogier remporte la première spéciale de l’après-midi et pense alors relancer le duel. Le Haut-Alpin revient à 2sec2 de Neuville, victime d’un tête à queue dans ce même chrono. Mais la Ford N°1 rencontre des problèmes de pression hydraulique qui affectent le comportement des différentiels et de la boîte de vitesses. L’addition est lourde pour le Champion du Monde qui lâche plus de 36 secondes au leader.

Les écarts au terme de cette journée apportent à Neuville une certaine sérénité : « Après une première étape où je n’ai pas été compétitif, je suis très satisfait de ma journée. Les petites modifications apportées hier soir sur la voiture nous ont permis d’attaquer très fort aujourd’hui et de signer de bons temps. Pour demain je n’ai pas de pression mais il faut conclure. »

Deuxième, à 38sec9 du leader, Ogier dresse un bilan beaucoup plus mitigé de sa journée : « C’est un peu frustrant car le duel avec Neuville était très excitant. De plus nous venions de mettre le doigt sur de bons réglages qui nous ont permis de signer un bon chrono avant que des problèmes hydrauliques ne se manifestent. Je suis néanmoins soulagé d’avoir pu terminer l’ES8 et d’avoir pu regagner le parc de Bastia, en mode propulsion et en passant les vitesses avec le levier manuel. J’espère que l’équipe va pouvoir réparer ce soir à l’assistance. »

Constant à défaut d’être brillant, Sordo complète le podium provisoire au terme d’une étape contrastée : « C’est une journée étrange et je ne sais pas comment expliquer mes performances. J’ai parfois l’impression d’attaquer mais les temps ne suivent pas alors qu’ils peuvent être bons quand je pense me traîner… Peut-être que mon package voiture + pneus fonctionne mieux quand les conditions sont fraîches. Ce serait de bon augure pour la longue spéciale de demain matin. » 

Jari-Matti Latvala et Craig Breen, séparés par 2sec8 se livrent une grosse bagarre pour la quatrième place.

Journée sans accrocs pour Andreas Mikkelsen qui gère sereinement sa place de leader en WRC2. Le Norvégien devance Teemu Suninen et Yohan Rossel. Neuvième au classement général, malgré une touchette en début de journée, Stéphane Sarrazin se montre dans le rythme pour son retour en rallye.

Romain Dumas (RGT), Raphael Astier (WRC3) et Nil Solans dominent toujours leurs catégories respectives.

Le Che Guevara Energy Drink Tour de Corse prend la direction du Sud pour la dernière étape et un podium d’arrivée dressé sur la Marina de Porto-Vecchio.

Suivez-nous sur Twitter