Une Année, Une Photo : Tour de Corse 1990

Une Année, Une Photo : Tour de Corse 1990

23/03/2016

Trente épreuves spéciales sont au programme de la 34e édition du Tour de Corse. Le 6 mai, 94 équipages prennent le départ d’Ajaccio pour une boucle qui les fera passer par Alba et Calvi. En tête du Championnat du Monde et fort de sa victoire au Monte-Carlo quatre mois plus tôt, Didier Auriol apparaît comme le grand favori à sa propre succession sur l’Île de Beauté.

La première étape, très courte avec seulement 4 épreuves spéciales, voit Yves Loubet remporté les deux premières spéciales. Le Corse va cependant perdre un temps précieux en raison d’une crevaison dans la troisième spéciale. Carlos Sainz en profite pour prendre les commandes au terme de cette première étape.

Didier Auriol, en embuscade lors de la première journée, va prendre l’avantage dès le début de la deuxième étape. Il va profiter de la grosse frayeur de Carlos Sainz dans la septième spéciale, l’espagnol est à plus de 150 km/h lorsqu’il se retrouve face à un véhicule en train de faire demi-tour, la dextérité du pilote lui permet d’éviter le véhicule mais ce fait de course va le marquer, il va aborder le reste du Rallye avec une appréhension qui lui fera perdre des secondes importantes dans son duel avec Auriol.

Dans cette deuxième étape, Loubet réalise des chronos brillants qui lui permettent de revenir à quelques longueurs de la Lancia d’Auriol. Cependant, le pilote insulaire joue de malchance en début de troisième étape, le cardan de sa voiture se brise et avec lui tous les espoirs de triompher sur son île natale.

Avec dix-sept meilleurs temps, Didier Auriol creuse petit-à-petit l’écart avant de connaître des problèmes de transmission en fin de rallye. Le Français s’impose néanmoins pour la troisième fois consécutive, une performance que seul Bernard Darniche avait réussi avant lui entre 1977 et 1979.

À noter le deuxième podium consécutif pour François Chatriot, qui arrive encore une fois à se mêler à la bagarre des favoris sur ce Tour de Corse 1990.

Podium :

  1. Didier Auriol- Bernard Occelli (Lancia Delta HF Integrale 16v)
  2. Carlos Sainz- Luís Moya (Toyota Celica GT-4)
  3. François Chatriot- Michel Périn (BMW M3)

Best of édition 2017


Suivez-nous sur Twitter