Une Année, Une Photo : Tour de Corse 1989

Une Année, Une Photo : Tour de Corse 1989

09/03/2016

Une 33e édition du Tour de Corse marqué tout d’abord par le faible nombre de concurrents qui prennent le départ à Ajaccio. En effet, ils ne sont que 79 à s’élancer sur les routes corses fin avril, il faut remonter à 1975 pour voir une édition avec un nombre d’engagés inférieur à celui de ce Tour de Corse 1989.

Dans l’esprit des pilotes, du public et des spécialistes, Yves Loubet et Didier Auriol devraient encore se disputer la victoire dans cette 5e manche du Championnat du Monde des Rallyes. Dans le paddock, on pense aussi que les Lancia vont encore dominer la course sur un tracé encore une fois très exigeant.

Dans la deuxième étape, on assiste à un duel entre la Lancia Delta HF Integrale d’Auriol et la BMW M3 de Chatriot. Ce dernier attaque dans la seconde étape et s’installe en tête de la course, il est véritablement l’homme fort de ce rallye et seul Didier Auriol arrive à suivre le rythme. La lutte entre les deux pilotes français attire toute les attentions. Yves Loubet , quant à lui, sera le grand perdant de ce Tour de Corse, il crève en début de rallye et n’arrivera jamais à recoller pour se mêler à la bataille pour la victoire finale. À noter que les Toyota Celica GT-4 se comportent très bien lors de cette édition et arrivent par moment à rivaliser avec les Lancia.

Le lendemain, la pluie vient jouer les trouble-fête sur l’Île de Beauté, grâce à de nouveaux freins et à une meilleur motricité de sa Lancia, Auriol est à l’aise sur ce terrain compliqué, il reprend l’avantage de la course. Il va ensuite gérer son avance et contenir son principal concurrent à distance. Une course sans erreur qui lui permet de s’imposer pour la deuxième fois consécutive en Corse.

Une voiture Lancia s’impose à nouveau, la marque italienne confirme avec ce 8e succès, que ses véhicules sont les plus performants en terre corse.

Podium :

  1. Didier Auriol – Bernard Occelli (Lancia Delta HF Integrale)
  2. François Chatriot- Michel Périn (BMW M3)
  3. Juha Kankkunen – Juha Piironen (Toyota Celica GT-4)

Best of édition 2017


Suivez-nous sur Twitter