Assistance A – « Pas grand-chose à redire »
 © Agence S Presse

Assistance A – « Pas grand-chose à redire »

30/09/2016

Journée incroyable pour Sébastien Ogier, qui s’adjuge les quatre épreuves chronométrées au programme de la première étape, courue sous un généreux soleil, de l’édition 2016 du Che Guevara Energy Drink Tour de Corse.

La première spéciale du jour – Acqua Doria – Albitreccia 1 – longue de 49,72 km s’est terminée dans un mouchoir de poche, les trois premiers n’étant séparés que de 4,8 secondes avec Kris Meeke à 4 secondes d’Ogier et Dani Sordo à 0,8 secondes de Meeke. Pas de répit pour les pilotes dans la deuxième spéciale, Plage de Liamone – Sarrola-Carcopino 1 et ses 29,12 km, toujours dominée par un Ogier impérial. Neuville pointe à 8,7 secondes du leader, suivi à 1,4 seconde par Mikkelsen.

La deuxième boucle se déroulait sous le même temps radieux mais avec une route plus sale et sans que les équipages puissent bénéficier de la moindre assistance, sauf à changer leurs pneus à Porticcio.

Alors qu’il bataillait avec Ogier pour la tête de l’épreuve, Meeke crevait dans la troisième spéciale, Acqua Doria – Albitreccia 2, et perdait ainsi sa deuxième place au classement général au profit de Thierry Neuville, auteur du deuxième chrono de cette ES3, tandis que Latvala terminait troisième, suivi par Mikkelsen et Sordo.

La dernière spéciale de la journée, Plage de Liamone – Sarrola-Carcopino 2, ne permit pas à Sordo, victime d’une crevaison en début de chrono, de conserver sa place sur le podium. Kris Meeke prenait sa revanche en terminant deuxième de la spéciale, suivi à 0,6 seconde par Latvala.

Ogier ne pouvait cacher sa satisfaction au parc d’assistance de Bastia : « La voiture a été parfaite toute la journée. J’ai plus attaqué cet après-midi car j’avais pu valider mes notes lors du premier passage. Il n’y a pas grand-chose à redire sur cette étape. » Le pilote Volkswagen possède 44 secondes d’avance sur Thierry Neuville, très satisfait de sa journée, au classement général : « Nous ne pouvons être que contents. C’est une journée presque parfaite, si l’on excepte la première spéciale, dans laquelle j’ai beaucoup trop glissé. Si c’est comme ça jusqu’à dimanche, je suis preneur. » Troisième au terme de la journée, à 58 secondes d’Ogier, et 14 de Neuville, Jari-Matti Latvala regrette un début de course poussif : « Quand on commence un rallye sur un mauvais rythme, c’est difficile de retrouver le bon feeling avec la voiture. À mi-journée je n’ai pas changé grand-chose au niveau des réglages sur l’auto. J’ai surtout effectué un reset dans ma tête … »

Huitième au classement général, Elfyn Evans domine le WRC2 et possède 15,7 secondes d’avance sur Jan Kopecky.

La bagarre est de toute beauté en WRC3 et JWRC, entre les pilotes de l’Équipe de France FFSA. Yohan Rossel est leader des deux catégories avec 4,4 secondes d’avance sur Laurent Pellier.

Tout reste possible pour la deuxième étape qui emmène les concurrents à l‘ouest de Bastia, dans la Castagniccia et la Balagne, alors que les prévisions météo annoncent une pluie qui pourrait bien bouleverser l’ordre des choses.

Suivez-nous sur Twitter