ES 6 : Sébastien Ogier se réveille
Sébastien Ogier © Agence S Presse

ES 6 : Sébastien Ogier se réveille

03/10/2015

Avec cette spéciale 5 disputée entre Murraciole et Col de Sorba, les concurrents ont enfin rencontré des routes sèches. Sur les 48 kilomètres de ce morceau de bravoure, Sébastien Ogier a retrouvé tout son mordant. Le Champion du Monde a signé le meilleur chrono devant son équipier Jari-Matti Latvala qui a rencontré des problèmes de boîte de vitesses en fin de parcours. Dans cette spéciale la plus longue du rallye, les deux pilotes Volkswagen devancent Elfyn Evans qui doit céder la tête du classement général à Jari-Matti Latvala. Le pilote finlandais compte deux secondes d’avance sur le Gallois.

Date : Samedi 03 Octobre 2015

Etape 2                                                                                                                  

Communiqué n°7

Epreuve spéciale 6 : Muracciole – Col de Sorba (48,46 km)

Météo : soleil avec quelques nuages. Température de l’air 17°, température au sol 20°.

Conditions de course : routes sèches et propres. Quelques coulées d’eau dans la montée du Col de Sorba. Tapis d’aiguilles de pins en sous-bois.

  1. NEUVILLE/GILSOUL :

« A part quelques zones, la route était sèche. Sur ce tracé avec de nombreux virages, je me suis fait plaisir même si j’ai dû composer avec un peu de sous-virage. C’est l’une des plus belles spéciales du championnat. Dommage que je ne la connaisse pas mieux ! »

  1. OGIER/INGRASSIA :

« Je ne sais pas comment nous avons endommagé l’avant de la voiture. Je n’ai pas le sentiment d’avoir touché. Cette spéciale présente un profil complètement différent, un peu typé « circuit ».  »

  1. LATVALA/ANTTILA :

« Je suis satisfait de mon pilotage mais j’ai connu un problème de boîte de vitesses après le 15e kilomètre. J’ai dû rétrograder manuellement avec le levier, ce qui m’a fait perdre du temps dans les freinages. C’est très étrange. »

  1. MIKKELSEN/FLOENE :

« Sur la dernière partie, je me suis montré trop prudent. La voiture ne tourne pas exactement comme je le voudrais. C’est une longue spéciale mais elle est très belle. »

  1. OSTBERG/ANDERSSON :

«Je suis plutôt content de mon rythme mais pas trop de mon chrono. »

  1. MEEKE/NAGLE :

« Le grip était bon sur 90 % du parcours. Je suis plutôt content de mon rythme. Nous verrons quelle sera la météo demain.»

  1. EVANS/BARRITT :

« La voiture était un peu trop nerveuse et je n’ai pas toujours eu le bon rythme. Avec seulement deux secondes de retard au général, nous sommes toujours à la lutte. C’est l’essentiel ! »

  1. TANAK/MOLDER :

« Nous faisons de notre mieux tout en ne prenant pas de risques inconsidérés. »

  1. PADDON/KENNARD :

« C’est un vrai rallye asphalte désormais. Certaines parties étaient un peu humides. Je suis un peu en difficulté avec mes notes. »

  1. SORDO/MARTI :

« Je n’avais pas un bon set-up. Avant de partir de l’assistance nous avons eu des infos signalant un fort risque de pluie. Nous avons donc modifié les réglages en fonction et il n’a pas plu… »

  1. PROKOP/TOMANEK :

« C’était une belle spéciale et j’espère que le reste sera comme ça. Au moins, c’était sec ! On s’est fait plaisir même si le chrono n’est pas au rendez-vous. »

  1. LEFEBVRE/PREVOT :

« On a bien roulé. On prend du plaisir sur une telle spéciale après deux chronos difficiles. Les ouvreurs nous avaient bien indiqué les quelques portions humides. »

  1. BERTELLI/GRANAI :

« La voiture ne me convient pas. Nous avons un problème avec le différentiel avant. »

  1. ABBRING/MARSHALL :

« Je me sens bien mais un peu déçu. Nous avons été un peu trop conservateurs au niveau des réglages de la voiture. »

  1. BOUFFIER/DE LA HAYE :

« C’est une très belle spéciale. Je n’ai pas eu de gros problèmes si ce n’est que j’avais un peu de survirage. »

  1. SARRAZIN/RENUCCI :

« J’ai perdu la direction au bout de quelques kilomètres. Je ne savais pas si j’avais crevé ou quoi. C’était un peu chaud de continuer dans ces conditions. »

  1. BREEN/MARTIN :

« J’ai tapé une pierre dans une section rapide. J’ai crevé et je me suis arrêté pour changer la roue. »

  1. MAURIN/KLINGER :

« Je suis à moins d’une seconde au kilomètre de Sébastien Ogier. Je suis plutôt content. »

  1. LAPPI/FERM :

« J’ai fait un tête à queue au début de la spéciale. J’ai dû enclencher la marche arrière pour pouvoir repartir. A par ça, je me suis fait plaisir. »

  1. KREMER/WINKLHOFER :

« C’était très long ! Je suis content de notre chrono. L’adhérence n’a pas toujours été constante. »

  1. CAMILLI/VEILLAS :

«J’étais à mon maximum ! On a attaqué à fond ! Quel est mon chrono ? »

  1. SUNINEN/MARKKULA :

« Nous aurions pu attaquer encore plus mais c’est notre première fois dans cette spéciale. »

  1. DELECOUR/DE CASTELLI :

« Je me suis fait plaisir mais je n’étais pas à fond. »

  1. HIRSCHI/BELLOTO :

« Ce matin c’était très difficile pour moi, j’ai donc été prudent. Le profil de cette dernière spéciale, en revanche, me convient parfaitement car je suis un ancien pistard. Je m’y suis senti à l’aise. J’ai pu donner le maximum. »

  1. ROSSEL/FULCRAND :

« Je suis déçu car j’étais super bien parti avant de perdre les freins après la première descente. »

  1. TEMPESTINI/CHIARCOSSI :

« Même si c’était une longue spéciale, je n’ai pas vu le temps passer. J’ai évolué sur un bon rythme. C’est vraiment un beau chrono. »

  1. FOLB/LE FLOCH :

« Je n’avais pas les bons réglages pour cette spéciale. Le train arrière bougeait beaucoup trop. Je me rattraperai demain. »

  1. GILBERT/JAMOUL :

« Bien entendu on veut gagner la catégorie, mais je n’ai pas pour autant attaqué si fort que ça. J’avais les bons réglages, je me suis donc appliqué à rouler proprement, comme en circuit. »

  1. CRUGNOLA/FERRARA :

« Ce n’est pas évident de trouver le rythme adéquat mais la vitesse était plutôt bonne. J’ai perdu beaucoup de temps avec ma crevaison dans la spéciale précédente. Mon objectif est donc de remonter au classement. »

  1. VEIBY/JAEGER :

« Je suis assez content car, en début de chrono, j’étais dans le même état d’esprit que ce matin : à savoir être prudent. Mais j’ai réussi à me faire violence et à retrouver un bon rythme. »

  1. MARTINI/FIESCHI :

« Je ne suis pas très content du comportement de l’auto. Le train arrière bouge trop mais on s’amuse. C’est le principal. »

  1. BERFA/AUGUSTIN :

« J’ai calmé le rythme car j’ai perdu les freins à mi-spéciale. De toute façon devant ça roule très vite. »

  1. DELLA CASA/POZZI :

« Cette spéciale est fantastique ! Je suis un peu novice dans les chronos assez longs. Je dois encore apprendre à gérer mon rythme et mon effort dans ce genre d’exercice. »

  1. RENDINA/INGLESI :

« J’ai eu du mal à trouver le bon tempo car il y a beaucoup de changements de rythme. Les freins, qui ne sont pas la qualité première d’une Groupe N, sont mis à rude épreuve. »

  1. LOUBET/LANDAIS :

« J’ai fait une erreur à mi-spéciale dans un freinage trop tardif. Je suis parti en tête à queue. J’ai perdu une vingtaine de secondes dans cette mésaventure. »

  1. SOLANS/IBANEZ :

« Je me suis peut-être trompé dans la pression des pneus car ils ont excessivement chauffé. »

  1. CARCHAT/RIBEIRO :

« Cette spéciale s’est globalement bien passée. J’ai perdu les freins pendant un certain temps mais ils ont pu refroidir dans une portion rapide et retrouver leur efficacité. »

  1. A L MUTAWAA/MCAULEY :

« La route était un peu humide sur la fin de la spéciale. Je me suis donc méfié. »

  1. PERRY/GUIEU :

« Je roule les yeux dans le rétroviseur car Tidemand part derrière moi et risque de me rattraper. Cela m’a beaucoup déconcentré. J’ai fait un tout droit mais j’ai pu repartir. »

39.TIDEMAND/AXELSSON :

« J’ai crevé à l’arrière gauche mais je ne m’explique pas pourquoi. »

  1. GIORDANO/SARREAUD :

« C’est une superbe spéciale, particulièrement rapide, dans laquelle j’avais peur de ne pas trouver le bon rythme. A 15 km de l’arrivée j’ai doublé Tidemand qui repartait après avoir changé sa roue. Il a terminé la spéciale dernière moi, je l’avais constamment dans les rétroviseurs, ça m’a déconcentré. »

  1. PROTASOV/CHEREPIN :

« C’est une longue spéciale avec beaucoup de changements de rythme. C’est une belle expérience pour moi. »

  1. TROJANI/VESPERINI :

« Cette spéciale a beau être longue, elle est beaucoup plus facile que les précédentes car plus sèche. Il y avait du brouillard dans le dernier kilomètre mais rien de gênant. »

  1. LEANDRI/GORGUILO :

« C’est plus simple que dans les spéciales précédentes. Je n’ai pas pris de risques. J’ai adopté un rythme pour rentrer en limitant la casse. Mon pilotage n’était pas super. »

  1. VILLA/DINI :

« Enfin une spéciale sans stress ! C’est mieux quand les routes sont sèches. J’ai ressenti une vibration au niveau des freins arrière. Dans la mesure où je ne connais pas suffisamment la voiture j’ai préféré lever le pied. »

  1. CAMPANA/SAVIGNONI :

« Compte tenu de la longueur de cette spéciale, j’ai été obligé de gérer les freins. »

Suivez-nous sur Twitter