ETAPE 3 : Jari-Matti Latvala s’impose en Corse
Jari-Matti Latvala © DPPI

ETAPE 3 : Jari-Matti Latvala s’impose en Corse

04/10/2015

Déjà vainqueur du Rallye de France-Alsace l’an passé, Jari-Matti Latvala (Volkswagen) a confirmé son affinité avec les routes françaises en remportant le Tour de Corse 2015 devant un inattendu Elfyn Evans (Ford).

Date : Dimanche 04 Octobre 2015

Etape 3

Ajaccio                                                                                                                  

Communiqué n°12

Après s’être emparé du commandement d’un Tour de Corse très sélectif en fin de deuxième étape, Jari-Matti Latvala s’est appliqué à conforter sa position lors d’une troisième journée comportant à son programme trois spéciales. Les concurrents s’attendaient à rouler sur des routes sèches dans le premier tronçon du jour, sur les 36,71 km menant de Sotta à Chialza, mais ils ont trouvé des conditions d’adhérence très piégeuses avec beaucoup d’humidité. Dans ce contexte délicat, les pilotes Volkswagen se sont montrés à leur aise puisque Sébastien Ogier, Jari-Matti Latvala et Andreas Mikkelsen signaient les trois meilleurs chronos, permettant au Finlandais d’augmenter son avance au classement général devant Elfyn Evans, auteur du sixième chrono.

Dans la deuxième spéciale, sur les 41,46 km séparant Zérubia de Martini, c’était au tour des Hyundai d’occuper les avant-postes. Dani Sordo signait en effet le meilleur chrono alors que son équipier Haydon Paddon réalisait la troisième meilleure performance. Ce tir groupé confirmait la volonté de la marque coréenne de marquer un maximum de points au championnat constructeurs dans lequel elle est en lutte avec Citroën pour la conquête de la deuxième position. Auteur du quatrième chrono, Jari-Matti Latvala faisait un pas de plus vers la victoire puisqu’Elfyn Evans ne pouvait faire mieux que la dixième meilleure performance dans cette spéciale.

C’est donc avec 32,7 secondes d’avance que Jari-Matti Latvala s’est dirigé vers la Power Stage qui constituait un objectif pour son équipier Sébastien Ogier, retardé lors de la première étape par une pénalité de dix minutes suite à un problème de boîte de vitesses. Comme à son habitude, le Champion du Monde s’offrait les trois points de bonus attribués au vainqueur de cette ultime spéciale alors que le Finlandais s’adjugeait sans surprise son quinzième succès en Championnat du Monde. Malgré un neuvième chrono, Elfyn Evans (Ford) est parvenu à préserver sa deuxième place en résistant aux assauts d’Andreas Mikkelsen. Quatre marques sont donc présentes dans le Top 5 final.

En WRC2, le Français Julien Maurin (Ford Fiesta S2000) a confirmé son avance sur Esapekka Lappi (Skoda Fabia R5) alors qu’Eric Camilli bénéficiait de l’abandon d’Armin Kremer pour compléter le podium au volant de sa Ford Fiesta R5.

Lors de cette troisième étape, Quentin Gilbert a contrôlé la course en catégorie WRC et JWRC au volant de sa Citroën DS3 R3T. Cette performance lui permet de s’adjuger, avant même la fin de saison, le championnat Junior WRC.

Impressionné par la difficulté de ce rallye, qu’il a remporté en 1993, le vétéran François Delecour, gagne le classement R-GT sur sa Porsche devenant, par la même occasion, le premier vainqueur de la FIA R-GT Cup.

Suivez-nous sur Twitter