58e Tour de Corse – Étape 1
Elfyn Evans © Agence S Presse

58e Tour de Corse – Étape 1

02/10/2015

Au terme d’une première journée rendue compliquée par les conditions météorologiques, Elfyn Evans et Daniel Barrit (M-Sport World Rally Team, Ford Fiesta RS WRC) ont déjoué tous les pronostics pour rejoindre la Place Saint Nicolas de Bastia en tête. Les 36 kilomètres de l’ES3 ont donné du fil à retordre à de nombreux équipages et a permis d’établir une première hiérarchie sur ce 58e Tour de Corse.

La première étape en bref

– Après l’annulation de l’ES2 suite aux conditions météorologiques, la première étape s’est néanmoins montrée délicate à aborder pour tous les équipages du WRC. Traditionnellement piégeuses, les spéciales corses ont été à la hauteur de leur réputation ! Détériorées par les trombes d’eau qui se sont abattues sur la région de Corte, les deux épreuves spéciales du jour ont joué un mauvais tour à Thierry Neuville (Hyundai Motorsport, Hyundai i20 WRC), Sébastien Ogier (Volkswagen Motorsport, Volkswagen Polo R WRC) et Dani Sordo (Hyundai Motorsport, Hyundai i20 WRC) qui ont connu des fortunes diverses aujourd’hui.

– Si Thierry Neuville devait rendre son carnet dès le premier kilomètre de course suite à une touchette qui endommageait la suspension arrière droite de sa Hyundai i20 WRC, Sébastien Ogier et Dani Sordo perdaient de précieuses secondes dans l’ES3, Orezza 1. Alors qu’il avait signé le meilleur temps à égalité avec Robert Kubica dans la première spéciale du jour, Sébastien Ogier était contraint de s’arrêter pour changer une roue suite à une crevaison et perdait quasiment une minute trente sur la tête de course. Dani Sordo, lui, endommageait une jante en se faisant piéger dans une flaque d’eau et concédait plus de deux minutes.

– À l’issue de cette première étape, c’est Elfyn Evans (M-Sport World Rally Team, Ford Fiesta RS WRC) qui dominait les débats grâce à sa formidable performance dans l’ES3. Satisfait par le travail de ses ouvreurs, le Gallois creusait un écart important dans cette spéciale en déjouant tous les pièges et concluait ainsi cette première étape en leader. Comme Elfyn Evans, Kévin Abbring (Hyundai Motorsport N, Hyundai i20 WRC) profitait des 36 kilomètres de spéciales qui clôturaient cette première étape pour réaliser une belle performance, même s’il était ralenti par un concurrent le précédant en fin de spéciale. Le Hollandais occupe ce soir la deuxième place au classement général devant Jari-Matti Latvala (Volkswagen Motorsport, Volkswagen Polo R WRC) qui est resté prudent aujourd’hui.

– Derrière le trio de tête, Mads Ostberg (Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team, Citroën DS3 WRC) mène un groupe de cinq pilotes regroupés en moins de 9 secondes et composé de Robert Kubica (Ford Fiesta RS WRC), Stéphane Sarrazin (Ford Fiesta WRC), Andreas Mikkelsen (Volkswagen Motorsport II, Volkswagen Polo R WRC) et Kris Meeke (Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team, Citroën DS3 WRC). Enfin, Bryan Bouffier (M-Sport World Rally Team, Ford Fiesta RS WRC) et Sébastien Ogier complètent le top 10.

– En WRC 2, c’est Craig Breen (Saintéloc Junior Team, Peugeot 208T16) qui pointe en tête au terme de cette première journée de course. Parti prudemment dans l’ES1, l’Irlandais effectuait un tête à queue dans l’ES3 mais parvenait tout de même à prendre la tête de l’épreuve d’une courte tête devant Julien Maurin (Ford Fiesta RRC) et Esapekka Lappi (Skoda Motorsport, Skoda Fabia R5). Éric Camilli (Team Oreca, Ford Fiesta R5), le pensionnaire de l’Equipe de France FFSA Rallye, occupe une probante cinquième place à l’issue de cette étape.

– Yohan Rossel, lui aussi membre de l’Equipe de France FFSA Rallye réalisait une très belle performance en WRC 3. Pour sa première participation à l’épreuve insulaire, le pilote de la Citroën DS3 R3 enlevait tout simplement les deux meilleurs temps pour devancer Simone Tempestini et Terry Folb à l’issue d’une journée parfaite. Solidement ancré au quatrième rang, Quentin Gilbert restait sage dans l’optique d’assurer des points importants pour l’obtention d’un titre qui lui tend les bras.

 LE BILAN DE L’ÉTAPE 1

2 épreuves spéciales (1 annulée)

Meilleurs temps :

Ogier et Kubica : 1ex

Evans : 1
Leaders :

ES1 : Ogier et Kubica

ES3 : Evans

 

Classement après ES3 (fin étape 1)

  1. Evans/Barrit (M-Sport World Rally Team, Ford Fiesta WRC) en 46mn48s5
  2. Abbring/Marshall (Hyundai Motorsport N, Hyundai i20 WRC) à 18s7
  3. Latvala/Anttila (Volkswagen Motorsport, Volkswagen Polo R WRC) à 22s9
  4. Ostberg/Andersson (Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team,Citroën DS3 WRC) à 38s8
  5. Kubica/Szczepaniak (Robert Kubica World Rally Team, Ford Fiesta WRC) à 40s3
  6. Sarrazin/Renucci (Ford Fiesta WRC) à 43s1
  7. Mikkelsen/Floene (Volkswagen Motorsport II, Volkswagen Polo R WRC) à 44s5
  8. Meeke/Nagle (Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team,Citroën DS3 WRC) à 47s0
  9. Bouffier/De La Haye (M-Sport World Rally Team, Ford Fiesta WRC) à 1mn04s8
  10. Ogier/Ingrassia ((Volkswagen Motorsport, Volkswagen Polo R WRC) à 1mn13s2

 

PRINCIPAUX ABANDONS

Neuville (Hyundai Motorsport N, Hyundai i20 WRC),  sortie de route sans gravité dans ES1

Suivez-nous sur Twitter