Flash Regroupement Mulhouse

Flash Regroupement Mulhouse

04/10/2014

A la fin de cette deuxième boucle, les concurrents sont arrivés à Mulhouse pour un regroupement.

Date : Samedi 04 Octobre 2014
Etape 2
Regroupement Mulhouse

1. OGIER/INGRASSIA :

« Après une première journée cauchemardesque, cette deuxième journée a été très positive en dépit de quelques difficultés à se motiver ce matin en début d’étape. Ensuite, on a adopté un bon rythme et j’ai haussé la cadence dans la boucle de l’après-midi, ce qui m’a permis de réussir deux meilleurs temps. Mon prochain objectif est de viser, demain, les 3 points de la power stage. »

22. MAURIN/KLINGER :

« Avec le set-up que nous avions choisi, il était difficile d’espérer mieux. Notre principal souci s’est situé au niveau des pneus qui se dégradaient assez rapidement. En tout cas, je suis satisfait d’avoir pu remonter quelques places au classement. Sans le temps forfaitaire qui nous a été attribué dans la dernière spéciale, nous aurions probablement pu remonter d’un cran supplémentaire. »

11. KUIPERS/BUYSMANS :

« J’ai bien aimé les deux premières spéciales de chaque boucle. Elles étaient rapides avec de beaux enchaînements, de grandes courbes. Je me sentais à l’aise pour bien attaquer. En revanche, la dernière était beaucoup moins à mon goût. C’était plus technique mais plus piégeux aussi. En ce qui me concerne, je me suis bien adapté aux nouveaux pneus. Demain, un peu de pluie ne me déplairait pas. Chez moi, il faut dire que je suis habitué à ce genre de conditions… »

7. NEUVILLE/GILSOUL :

« Au fur et à mesure des modifications que nous avons apportées dans les réglages, le comportement de l’auto s’est amélioré de façon constante. Le fait d’avoir relevé la hauteur de caisse sur l’arrière, notamment, a été un élément important dans ce gain de compétitivité. Dommage que le drapeau jaune brandi dans la dernière spéciale nous ait stoppé dans notre élan. S’il pleut demain, comme annoncé par la météo, j’espère pouvoir en profiter pour reprendre Ostberg… »

6. EVANS/BARRITT :

« La matinée a été impeccable. La deuxième boucle de l’après-midi, en revanche, a été plus laborieuse avec un comportement des pneus qui a influencé le comportement de l’auto. Elle est devenue plus instable. En fait, je n’ai jamais pu finaliser un set-up idéalement adapté aux conditions que nous avons rencontrées. »

21. PROKOP/TOMANEK :

« La journée a été moyenne. Je reste sur un sentiment d’insatisfaction. Je ne suis pas parvenu à trouver la confiance dans les portions rapides. »

20. BOUFFIER/PANSERI :

« Pour pouvoir attaquer correctement aux commandes d’une WRC, il faut pouvoir réunir une somme de petites subtilités. De toute évidence, je ne suis pas parvenu à intégrer tous les paramètres. Je manque d’expérience, de repères, de roulage et donc de maîtrise sur ce parcours du Rallye d’Alsace. L’ensemble fait que j’ai évolué en retrait. J’avoue que j’espérais me situer un peu plus haut dans la hiérarchie… »

5. HIRVONEN/LEHTINEN :

« En ce qui me concerne, le principal problème a été que je ne suis jamais vraiment parvenu à situer le niveau de grip des nouveaux pneus dont nous disposions ici. La limite m’est apparue très fluctuante. J’ai été en mesure d’améliorer mes temps du premier passage dans la boucle de l’après-midi parce que le niveau d’adhérence était plus constant. J’étais plus en confiance. Pour la fin de course, j’espère pouvoir me bagarrer avec Dani (Sordo) et Kubica. »

4. OSTBERG/ANDERSSON :

« Mon début de journée plutôt positif a ensuite été gâché, comme la veille, par de nouveaux problèmes de différentiel. »

8. SORDO/MARTI :

« Après une première journée pas terrible, cette deuxième étape m’a mieux réussi. Au classement, la différence s’est faite au principal motif que Kubica a très, très bien roulé… Notre auto est sûrement moins performante en moteur. »

3. MEEKE/NAGLE :

« Au départ de cette étape, j’avais la consigne de me caler sur les splits de Dani Sordo. En fait, dès le début du deuxième tour, avec les acquis du premier passage, j’ai fait mieux que prévu. J’étais nettement plus rapide que le matin. Du coup, j’ai été libéré de mon obligation. En châssis, l’auto est parfaite. Pour pouvoir espérer rivaliser avec les Volkswagen, il me faudrait un peu plus d’expérience et améliorer quelques détails en termes de réglages sur l’auto. »

9. MIKKELSEN/FLOENE :

« La bataille avec Latvala s’est en fait calmée d’elle-même. Au vu des chronos réalisés dans la matinée, je me suis résolu, à Colmar, à me satisfaire de la deuxième place. Je vais toutefois conserver mon rythme actuel jusqu’au bout en restant bien concentré. Mon ambition est de me battre pour la victoire en Catalogne et au Pays de Galles. »

2. LATVALA/ANTTILA :

« La matinée a idéalement débuté pour nous. Cela m’a permis de gérer en entamant la deuxième boucle. Si la météo dit juste, demain, avec la pluie, mon cumul d’avance sera le bienvenu pour avoir la possibilité de composer avec les éventuelles difficultés. Je ne veux surtout pas évoquer la victoire. Je garde à l’esprit l’expérience désastreuse du Rallye d’Allemagne. Cette fois-ci, je serai concentré jusqu’à l’arrivée ! »

Suivez-nous sur Twitter