ES 13 : Scratch pour Ogier, Latvala confirme son avance

ES 13 : Scratch pour Ogier, Latvala confirme son avance

04/10/2014

La spéciale a été neutralisée lorsqu’il est apparu que la dernière voiture d’ouverture n’avait pas été en mesure de rallier l’arrivée. Une nouvelle voiture zéro ayant pu parcourir les 21,49 km de la spéciale et confirmer que la sécurité était assurée sur l’intégralité du parcours, les concurrents ont à nouveau été envoyés en chrono à partir d’Elfyn Evans. Dix secondes plus rapide que lors de son passage du matin, Sébastien Ogier a finalement réalisé le meilleur chrono de cette nouvelle spéciale, unanimement jugée sélective par les concurrents. Il devance le leader du rallye, son équipier Jari-Matti Latvala, qui en profite pour augmenter son avance au classement général de 2’’2, la portant à 25’’6 avant l’ultime spéciale du jour.

Date : Samedi 04 Octobre 2014

Etape 2

Epreuve spéciale 13 : Pays Welche – Riquewihr 2 (21,49 km)

Météo : temps beau et ensoleillé.

Conditions de course : nombreuses pierres sur la dernière partie du parcours.

1. OGIER/INGRASSIA :

« Aucun problème dans cette spéciale. Nous avons même réussi à améliorer notre chrono par rapport à notre passage de ce matin. »

7. NEUVILLE/GILSOUL :

« Nous avons reçu l’information à mi-parcours que la spéciale était neutralisée sous le régime de drapeau jaune. C’est dommage de ne pas avoir pu la faire complètement à l’attaque. Comme c’est une nouvelle spéciale, j’aurais bien voulu la refaire une deuxième fois en course pour emmagasiner de l’expérience. »

6. EVANS/BARRITT :

« J’ai été un peu prudent au départ. Cette spéciale est vraiment difficile. Je suis curieux de voir mon chrono. »

21. PROKOP/TOMANEK :

« J’ai entendu un bruit étrange à l’arrière de la voiture qui s’amplifiait à mesure de la vitesse. C’est peut-être un problème de différentiel, de boîte de vitesses ou de transmission. La route est malheureusement encore longue avant de rejoindre l’assistance. »

20. BOUFFIER/PANSERI :

« Tout va bien. Ça a été une bonne spéciale pour nous. La route est vraiment belle même si elle est piégeuse dans certains virages. La voiture a bien fonctionné et les pneus sont bien restés en température. »

10. KUBICA/SZCZEPANIAK :

« Pas de problème. Nous avons pu bien rouler et nous avons même gagné du temps par rapport à notre passage de ce matin alors qu’il s’agit pourtant d’une spéciale piégeuse et exigeante. »

5. HIRVONEN/LEHTINEN :

« Cette spéciale est vraiment étroite et piégeuse ! Il y avait aussi des pierres par endroit. J’ai senti une drôle de réaction à l’arrière. Je crois même que j’ai eu une crevaison à l’arrière-droit. »

4. OSTBERG/ANDERSSON :

« Nous avons connu une fuite d’huile au niveau du différentiel arrière. Nous avons essayé de réparer mais avons dû partir avec du retard. Le différentiel fonctionne encore mais je ne sais pas pour combien de temps. »

8. SORDO/MARTI :

« Nous avons mal commencé cette spéciale mais, à partir de la moitié, j’ai essayé de donner le maximum. »

3. MEEKE/NAGLE :

« Je suis content de mon pilotage. J’ai été bien plus vite que ce matin. »

9. MIKKELSEN/FLOENE :

« C’est une superbe spéciale. Le départ retardé ne m’a pas perturbé. Les pneus sont vite montés en température. »

2. LATVALA/ANTTILA :

« Je contrôle vraiment mon pilotage. Je ne prends pas de risque. Je sais que je pourrais aller plus vite si c’était nécessaire. »

39. GILBERT/JAMOUL :

« Nous avons un problème avec la voiture. J’ai d’abord cru qu’il s’agissait de la direction assistée mais il s’agit en fait du différentiel avant. Pour l’instant, ça va encore mais je sens qu’il commence à lâcher. »

35. SOUSA/MAGALHAES :

« Vu que j’ai fait un tête à queue dans la spéciale précédente, je n’ai pas attaqué à fond. Je n’avais pas du tout le feeling. »

36. CHARDONNET/DE LA HAYE :

« J’avais reçu des informations m’indiquant une route glissante. Je m’attendais à pire, en fait, mais ça m’a un peu freiné. La dernière partie était vraiment piégeuse. »

40. KOLTUN/PLESKOT :

« J’ai fait une erreur à la fin de la spéciale. Je suis sorti dans les vignes. »

77. ABBRING/MARSHALL :

« J’ai coupé au niveau d’un petit fossé et j’ai malheureusement heurté quelque chose. Je crois que j’ai cassé la jante avant-gauche. »

93. DUMAS/GIRAUDET :

« Depuis que Delecour n’est plus là, nous avons un peu levé le pied même si j’espère encore finir premier des voitures à deux roues motrices. Il y avait beaucoup de pierres sur le parcours. La fin de la spéciale était un énorme chantier ! Je regrette vraiment de ne pas avoir eu droit à un ouvreur. »

57. LEFEBVRE/DUBOIS :

« Compte-tenu des problèmes de Koci, je n’attaque pas à fond. Je garde toutefois un bon rythme pour éviter une stupide erreur. C’est vraiment facile d’en faire une en de telles circonstances. »

55. GIORDANO/SARREAUD :

« La route est assez sale, aussi, n’ai-je pas attaqué trop fort. »

68. CAMILLI/VILMOT :

« Je n’ai plus de frein ! C’est assez dangereux, surtout sur une spéciale aussi difficile ! »

Suivez-nous sur Twitter