L’an II

L’an II

02/05/2011

Remportée l’an dernier par Sébastien Loeb, titré pour la septième fois de sa carrière et naturellement pour la toute première dans sa région natale, la manche française du Championnat du Monde des Rallyes se déroulera à nouveau au cœur de la région alsacienne.

Les meilleurs pilotes de la planète WRC, à commencer par Sébastien Loeb et Sébastien Ogier, s’affronteront sur l’asphalte, surface traditionnelle du Rallye de France, organisé en Corse de 1973 à 2008 et en Alsace depuis 2010.

Le Rallye de France – Alsace 2011 sera non seulement éligible pour le Championnat du Monde des Rallyes Pilotes de la FIA, mais figure aussi, aux côtés de cinq autres épreuves, aux calendriers du SWRC (compétition réservée aux pilotes de voitures homologuées en Super 2000) et de la WRC Academy, la pépinière internationale de jeunes talents créée cette année par la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) et qui s’affrontera aux volants de Ford Fiesta R2.

Etrenné par le septuple Champion du Monde français et ses comparses fin septembre dernier, le parcours du Rallye de France – Alsace subit cette année quelques modifications importantes, fruit de l’expérience emmagasinée par l’équipe d’organisation lors de l’édition inaugurale.

Ainsi, l’ordre des étapes 1 et 2 a été inversé par rapport à l’an dernier. Les concurrents entameront, le vendredi 30 septembre, la onzième manche du Championnat du Monde 2011 dans le Bas-Rhin, avant de traverser les vignobles et de prendre la direction des Vosges. Une boucle de quatre spéciales sera à parcourir à deux reprises. L’ossature générale est quasiment identique à celle de 2010, avec notamment le fameux chrono baptisé Pays d’Ormont dont la distance a cette fois été portée à 36 kilomètres. Le parc d’assistance, toujours situé sur le site exceptionnel du Zénith de Strasbourg, permettra à la caravane du Rallye de France – Alsace de ‘souffler’ un peu à la mi-journée. Les voitures passeront également la nuit dans l’enceinte caractéristique de la capitale européenne.

Même si ses quatre spéciales, particulièrement sélectives et chronométrées à deux reprises, restent à peu de choses près identiques à 2010, la deuxième étape est celle dont les changements sont les plus remarquables. En effet, Colmar qui accueillera la halte déjeuner pour une séance de mécanique en parc d’assistance, suivie d’un regroupement, sera la plaque tournante de cette deuxième étape. Enfin, la dernière spéciale du jour a été tracée au cœur de la Ville de Mulhouse. Dédiée en priorité au spectacle, elle se disputera sur un tracé d’environ trois kilomètres.

Enfin, deux nouvelles spéciales apparaissent au menu de la dernière étape, disputée le dimanche 2 octobre. Totalement inédites, ces épreuves de classement baptisées Gravière de Bischwiller (10,8 km) et Vignoble de Cleebourg (village au sud de Wissembourg, 11 km) sont tracées sur des routes typiques de la région alsacienne.

Comme l’an passé, le dénouement du Rallye de France – Alsace aura lieu dans les rues d’Haguenau, la ville dont un certain Sébastien Loeb fut longtemps citoyen. Cette spéciale, conçue pour le show, sera encore plus savoureuse que l’année dernière dans la mesure où elle fera aussi office de Power Stage. Mise en place cette année par la Fédération Internationale de l’Automobile, elle donne en effet lieu à une attribution complémentaire de points. Les pilotes qui auront l’honneur de constituer son podium scratch seront en effet crédités de 3, 2 et 1 points, en plus de ceux acquis durant tout le rallye !

Suivez-nous sur Twitter